Les meilleurs centres d’intérêts du Bhoutan

Les paysages magnifiques du Bhoutan sont parsemés de villages et monastères isolés, dans lesquels vous pourrez découvrir la manière de vivre et la culture des bhoutanais.

Paro

Paro (2’250m) est le seul site du Bhoutan pourvu d’un aéroport. Cette ville est nichée dans la beauté bucolique de la Vallée de Paro. Cette région pittoresque est l’une des plus sauvage du royaume, elle est recouverte de terre fertile d’où pousse le riz et possède une rivière à l’eau cristalline, qui sinue jusqu’au fond de la vallée. Vous pourrez trouver de quoi vous occuper à Paro durant plusieurs jours car il y a plus de 155 temples et monastères. L’un d’eux, le monastère de Taktsang, est accroché aux rochés d’une falaise et mieux connu sous le nom du « Nid du Tigre ». Cet imposant temple a été construit sur la face abrupte de la falaise, surplombant la forêt de chêne, les rhododendrons ainsi que la vallée. Vous avez également la possibilité de visiter le Musée National, présentant une collection fascinante d’art, de reliques, de peintures religieuse thangkha et la beauté des timbres bhoutanais. Non loin de là, il vous est possible de découvrir les ruines du Dzong de Drukgyel (la forteresse du victorieux Drukpas) avec sa vue magnifique sur le Mont Jumlhari et le temple Kyichu, datant du 7e siècle.

Haa

highlight2

La vallée de Haa est également une région très pittoresque du Bhoutan. L’idéal ? Un voyage en voiture d’une journée, partant de Paro, passant par le magnifique col de Chelila (4’000m) et arrivant dans la vallée de Haa, maison ancestral de la grand-mère royal et de la famille Dorji. Cette vallée est caractérisée par son terrain montagneux et accidenté. La légende dit que Haa était dominée par la tradition animiste jusqu’à ce qu’un maître tantric, Padmasambhava, visite la vallée au 8e siècle et apporte les croyances de la tradition de paix bhouddiste. En plus de sa beauté naturelle et de son histoire, Haa possède de nombreux sites intéressants dont Chhundu Lhkhang Karpo, dédié à la divinité protégeant la région. Le deux Lhakhang Karpo (un blanc et un noir) ainsi que le Dzong de Haa, datant du 7e siècle, valent le détour. Chaque été, le festival annuel qui se déroule à Haa est une opportunité de participer à la vie nomade des « haaps » et de goûter à leurs mets délicieux. De plus, vous aurez l’occasion de vous essayez au jeu traditionnel de Khuru, au tir à l’arc et au soksum.

Thimphu

highlight3

La capital du Bhoutan (2’350m) est un mélange fascinant entre l’ancien et le moderne. Certaines restrictions architecturales ont permis de conserver les formes et motifs bhoutanais traditionnels dans l’architecture moderne. La vie est en parfaite harmonie entre sa tradition et la modernité frappante des restaurants, commerces, boites de nuit et cafés. Thimphu est habité par environs 100’000 personnes, incluant la famille royale. Un des monuments marquant de cette ville est le magnifique Tashichhodzong, le siège du gouvernement royal et le centre monastique. Le Dzong de Semtokha, à 6km des limites de la ville, est le plus vieux Dzong du pays, et est désormais utilisé comme un Dzongkha, une école de langue bhoutanaise. De nombreuses instituions de Thimpu, comme la Royal School of the Performing Arts, le Folk Heritage Museum, l’école de peinture traditionnel et l’institut de médecine traditionnelle, vous offriront une aperçu de la culture bhoutanaise. Les autres attractions de la ville incluent le Mémorial National de Chorten, le Bhudda de 51.5 mètres, la statue de Dordenma, un grand magasin artisanal, la bibliothèque nationale (comportant une collection rare de textes sacrés bhoutanais) et le marché quotidien.

Dochu La

highlight4

Le col de Dochula se trouve entre Thimphu et Punakha. Par beau temps, ce site propose une vue panoramique sur les montagnes de l’Himalaya, avec ses sommets enneigés, formant un majestueux paysage de fond pour les 108 chortens se trouvant tout le long du col. Connu sous le nom de Druk Wangyal Chortens, la construction de ces chortens a été demandée par la plus ancienne mère, sa majestée Ashi Dorji Wangmo Wangchuck. Le temple de Druk Wangyal Lhakhang se trouve également sur ce col et a été construit en l’honneur de sa majesté le quatrième Druk Gyalp, Jigme Singye Wangchuck. Le passé et le futur semblent émerger dans les détails du Lhakhang, et le bâtiment raconte l’histoire d’un guerrier dont la vision perçait le futur dans un mélange d’histoire et de mythe.

Punakha

highlight5

Punakha (1’310m) est l’ancienne capital du Bhoutan et le siège hivernal du Central Monastic Body, car le climat y est subtropical. Le Dzong de Punakha, construit en 1637 par Shabdrung (le fédérateur du Bhoutan), est situé entre deux grandes rivières. Le corps de Shabrdung, mort en 1651 durant une méditation à Punakha, est préservé dans le Dzong. Ce temple est a coupé le souffle avec ces quatre piliers massifs à l’entrée principale, créés à partir de cyprès et décoré d’or et d’argent. Punakha offre également une vue incroyable sur Khamsum Yuelley Namgyal Chorten et Chimi Lhakhang, dédié au populaire Saint Drukpha Kuenley, également connu sous le nom de « l’homme divin », pour sa manière, peu orthodoxe, d’enseigner la religion.

Gangtey/Phobjikha Valley

highlight6

La vallée de Phobjikha (2’900m) est souvent décrite comme « la plus belle vallée dans le plus beau pays de l’Himalaya ». Elle est située dans les Black Mountains (Montagnes noires), les plus hautes crêtes nord-sud du Bhoutan, à environs 2h30 de voiture de Wangduephodrang avec une route spectaculaire. Chaque hivers, les rares et magnifiques grues à cou noir voyagent du Tibet jusqu’à cette vallée calme et reculée. En novembre, le festival des grues à cou noir est célébré en l’honneur de ces oiseaux majestueux. Gantey, situé à quelques kilomètres au-dessus de la vallée, possède un très beau monastère datant du 17e siècle ; le monastère de Nyingmapa. Connu pour ces peintures et statues, il est entouré de maisons familiales de Gomchen, des religieux laïcs qui travaillent pour le monastère.

Trongsa

highlight7

Maison ancestrale des dirigeants de la dynastie du Bhoutan, Trongsa est une ville située stratégiquement sur la route est-ouest. Le Dzongs de Trongsa, construit sur un éperon offrant une vue spectaculaire sur la vallée et la rivière Mangde, est le Dzong le plus large du Bhoutan et le lieu où la monarchie bhoutanaise a débuté. Les premières pierres du Dzong ont été posées au 16e siècle. Désormais, il y a 22 temples l’entourant. Dominant le Dzong, le Dzong de Ta est un musée possédant une collection incroyable d’objets historiques de la famille royale, incluant la Raven Crown (couronne corbeau) portée par le premier roi du Bhoutan, ainsi que plusieurs armures traditionnelles. Dans les alentours, il y a une multitude de palaces, plus impressionnants les uns que les autres, construit par les premiers rois, dont Kuenga Rabten Palace et Yurungchhoeling Palace. Finalement, sur la route de Trongsa, il est possible de voir Chendebji Chorten, peint avec des yeux aux quatre points cardinaux et inspiré de Swayambhunath Stupa, de Kathmandu.

Bumthang

highlight8Bumthang est le cœur spiritual du Bhoutan et se distingue par son histoire. Selon celle-ci, c’est ici que Guru Rinpoche a introduit le bouddhisme pour la première fois au Bhoutan. Cet endroit est connu pour sa beauté naturelle, emplie de vallées vertes et ondulantes, de palaces historiques, de nombreux temples et d’importants sites bouddhistes. Parmi lesquels le Kurje Lhakhang, à l’intérieur du quel il est possible de trouver la pierre portant l’emprunte du corps de Guru Rinpoche, le temple de Jambay Lhakhang datant du 7e siècle, l’un des plus vieux temples du pays et le monastère de Tamshing, contenant certaines des plus vieilles peintures murales du Bhoutan. A voir également dans la vallée, le palace Ugyen Chholing, datant du 16e siècle et contenant un musée fascinant, le Tang Rimochen Lhakhang datant lui du 14e siècle, endroit où Guru Rinpoche méditait, ainsi que le Mebar Tscho (lac brûlant) où certains trésors de Guru Rinpoche ont été trouvés au 15e siècle par le célèbre chasseur de trésor, Pema Lingpa.

Mongar

highlight9

C’est le centre commercial Est du Bhoutan. Comme les autres villes de l’est, Mongar est situé sur le sommet d’une colline. Le Dzong offre une très belle vue et contient de nombreux objets anciens. Le paysage est spectaculaire avec des falaises abruptes, des gorges et des forêts de conifères très denses. La région est connue pour ses tissages, fabriqués à partir de textiles et tissus considérés comme les meilleurs du pays. Mongar propose également plusieurs places de pèlerinage comme Aje Nye et Hungja Nye, ainsi que ces centaines de lacs sacrés. L’un des sites religieux les plus notables est le Dramitse Lhakhang, construit durant le 16e siècle par Ani Cheten Zangmo, la fille renommée de Terton Pema Lingpa. Le Dramitse Ngacham ou « la danse des tambours dramistes » est né dans ce lhakhang, au 16e siècle également. Aujourd’hui, c’est une danse populaire dansée dans tous les festivals majeurs. Elle se trouve de plus dans la liste très estimée de l’UNESCO, comme héritage du monde.

Trashigang

highlight10

Trashigang (3’733m) est le centre urbain le plus large de l’est du Bhoutan. Il est connu pour ses magnifiques paysages, menuiseries et tissages fins. Le Dzong de Trashigang, datant du 17e siècle, offre une très belle vue sur la vallée et la rivière Gong. En hivers, les semi-nomades du nord-est des vallées glaciales de Merak et Sakteng, descendent à Trashigang pour vendre leur fromage, lait et laine de yak, habillés dans leurs habits traditionnels, bordeaux. Depuis Trashigang, il est possible de faire une excursion vivifiante passant par Khaling, Radi, Phongme et Trashi Yangtse, la maison de Chorten Kora, une stupa construit en 1740 et décorée selon le Bodnath du Népal.

Samdrup Jongkhar

1highlight10

Situé dans le pittoresque sud-est du Bhoutan, la frontière de la ville de Samdrup Konghkar est la porte est du Bhoutan et détient l’honneur d’être la plus vieille ville du pays. Depuis Samdrup Jongkhar, il est possible d’atteindre l’aéroport de Guwahati dans l’état indien de l’Assam, depuis où vous pouvez voler à Delhi ou Calcutta. C’est une ville parfaite pour le transit des voyageurs voyageant de l’ouest à l’est du pays. Aujourd’hui, la route de Trashigang à Samdrup Jongkhar, finie dans les années 60, connecte les régions de l’est au sud du pays, permettant aux différentes régions de profiter du commerce, en particulier celui des frontières indiennes. Cette route passe de 200m à 3’500m.

Phuentsholing

highlight12

La frontière de la ville de Phuentsholing est très animée par le commerce et se trouve à la porte sud du Bhoutan, profitant à tous les voyageurs de l’Inde et du Sikkim. C’est la deuxième plus grande ville du Bhoutan, située près de la ville indienne de Jaigon. Le monastère de Karbandi est un temple populaire, visité par les personnages souhaitant avoir des enfants. Ces dernières viennent y prier et effectuent un pèlerinage en Inde, afin de tomber enceinte. Le temple offre une vue magnifique sur Phuentsholing et la plaine de Bengal. Depuis cette ville, la route s’enroule au nord et disparait dans les contre-fonds de la vallée, traversant de denses forêts et serpente entre les crêtes accidentées de l’intérieur de l’Himalaya jusqu’aux vallées ouest de Timphu et Paro. Les épingles à cheveux que dessine la route durant ce voyage de plus de six heures, sont marquées par des très grandes et colorées sculptures de Tashi Tagye, le huitième signe de bon augure du bouddhisme, afin de rassurer les voyageurs.